Au Coeur de la Compréhension

 

     Tout chemin spirituel, à mes yeux, est un voyage de retour vers soi. Ce n’est pas ajouter des connaissances aux connaissances, des expériences aux expériences… C’est au contraire, une double dissolution : dissolution de l’ignorance grâce à la connaissance spirituelle, puis dissolution de cette connaissance spirituelle, par une compréhension profonde qui dissout tout connaissant.

 

   L’ignorance est dissoute quand la conscience individuelle se rappelle qu’elle est le fruit d’une illusion, d’une ignorance. Qu’en fait, elle est l’ être/conscience un et universel qui s’est oublié dans sa création, le monde, et s’est identifié à un corps.

 

   En vérité, c’est l’être/conscience lui-même qui se rappelle de sa véritable nature, et qui d’une certaine manière se réveille d’un long sommeil. Cette expérience explosive ne peut se produire que grâce à un corps, grâce à la discrimination intellectuelle et la dévotion du coeur.

 

   La connaissance spirituelle est dissoute quand l’être/conscience se rappelle qu’il n’est pas la réalité primordiale. Mais qu’il s’appuie sur… et surgit à partir de celle-ci, inconditionnée, ni quelque chose, ni rien, en deçà du temps et de l’espace…

 

   C’est un second réveil, d’un sommeil encore tellement plus profond. Ce n’est pas une expérience, c’est une compréhension fulgurante, l’extinction de tout connaissant…

 

   Pour le réveillé, tant que le corps continue à persévérer dans l’existence, celui-ci éprouve naturellement des sensations, des émotions, des pensées, et il a des connaissances relatives… Mais fondamentalement, le réveillé est un abîme sans fond, sans début, ni fin, sans existence, ni non existence… qui vit dans « un monde flottant », éphémère, illusoire…

 

   Il oublie au quotidien tout savoir spirituel, juste ouvert et présent au jeu de l’actuel, au jeu de la Lila, tel un danseur ivre de l’insondable mystère..